Entreprendre : 3 notions essentielles avant de se lancer

Entreprendre : 3 notions essentielles avant de se lancer

Se lancer dans un projet, un blog, une entreprise ou une activité qui nous tient à cœur c’est une excellente manière d’aller de l’avant et d’être acteur de sa vie. Comme pour toute chose que l’on entreprend, la création est une extension de soi. Pour la rendre plus solide, pérenne et durable, il convient de commencer par mener une réflexion personnelle. S’ouvrir à cette connaissance de soi nous donne les ressources dont nous avons besoin pour construire un univers adapté à qui nous sommes et le rendra plus authentique. Trouver cette « note personnelle » est ce qui nous différencie de ce qui est déjà fait et donne ce côté unique que nous recherchons.

1. L’identité donne le LA

Quelque que soit le projet que vous souhaitez lancer, un blog, des services, des contenus ou tout autre business, la première question à se poser est : qui j’ai envie d’être ? Mais aussi : quel est le message que j’ai envie de faire passer ? Nous avons tous une histoire qui nous conduit, à un certain moment, à l’envie de partager ce que nous avons découvert ou à proposer une solution à un besoin que nous avons ressenti (et qui est peut-être aussi ressenti par d’autres). Cela est un point de départ. Mais comprendre et se projeter dans la personne que vous avez envie d’être à travers ce projet lui donne aussi votre note personnelle : cette touche qui le rendra unique parce que vous êtes unique. Plus qu’un service ou des contenus, ce sera votre personnalité que vous allez proposer, cela va de soi, surtout dans le cas du blogging.

De ce fait, créer un projet c’est aussi (et d’abord) une manière de s’exprimer, de dire aux autres, au monde qui on est et ce qu’on pense : c’est une question d’identité. Raison pour laquelle mener une réflexion au préalable aide à mieux identifier l’angle que l’on souhaite donner et cela aide aussi à construire la légitimité, parce que vous serez à même de puiser en vous les éléments nécessaires à votre storytelling – ce récit de soi qui appui la création d’un projet personnel. Ce qui pose souvent problème c’est le manque d’alignement entre soi et le projet, ce qui peut rendre le message moins efficace, voire même inaudible par le manque d’une certaine cohérence. Il ne suffit pas d’avoir une bonne idée, encore faut-il qu’elle soit en accord avec vous et ce que vous pouvez apporter aux autres. Ce sera votre moteur.

Clé : pour démarrer un projet, le moyen le plus fluide de le faire est de partir de ce que vous maitrisez (vos forces, ce que vous savez faire le mieux), ce sera toujours le chemin le plus court. Ensuite, vous pourrez faire des ajustements et affiner ou étoffer votre proposition.

Manquer de clarté quant au projet, ne pas savoir comment se présenter avec précision ou ne pas avoir une proposition suffisamment claire sont des signes qui montrent qu’il est peut-être nécessaire de travailler un peu plus la partie personal branding.

Commencer par ce qui est le plus facile à mettre en œuvre pour vous, vous donnera une plus grande confiance au démarrage et vous aidera à créer des fondations plus stables, parce que plus en phase avec qui vous êtes, vous serez gagnant en matière de légitimité.

Maryline Gomes | Chercher

2. Poser les bonnes fondations

Il est essentiel d’être lucide sur un point : entreprendre c’est un défi.

Entreprendre c’est accepter de se dépasser et cela n’est pas toujours simple. C’est pourquoi il faut être solide et structuré pour continuer sur cette route parfois sinueuse et parfois nébuleuse.

Pour cela, il est important de créer des fondations solides pour votre projet et c’est vous qui allez les créer.

Quelles sont valeurs intérieures ?
Quelles sont vos meilleures compétences ?
Quel est votre « super pouvoir » ?
Quel est votre leitmotiv ?
Qui sont vos alliés dans cette aventure ?
Quels sont les points où vous êtes moins efficace ?
À qui pourriez-vous demander de l’aide pour ces domaines que vous maitrisez moins ?
Qu’avez-vous envie que les autres retiennent de vous ?
Etc.

Clé : ces fondations solides sont d’abord intérieures : plus vous vous connaissez (ce que vous voulez, ce que vous ne voulez pas, vos forces, vos limites et tous ce qui vous définit), et plus vous développerez une confiance vis-à-vis de vous-même qui sera votre meilleure amie dans toutes les circonstances.

Il ne faut pas se leurrer, entreprendre c’est un chemin, fait d’allers et retours, comportant plus de doutes que de certitudes. Mais gardez toujours à l’esprit que si vous êtes solide et structuré à l’intérieur de vous, vous traverserez mieux une tempête quand elle se présentera. Oui, car la question n’est pas de savoir s’il y en aura une, mais quand. Être préparé vous donnera un avantage pour retrouver la sérénité.

La création c’est avant tout une découverte de soi. En le regardant par ce prisme, chaque petit pas, chaque petite étape franchie est une victoire qui vous permettra de vous voir grandir sur ce terrain d’expérience.

Maryline Gomes | Temps délais

3. C’est parfois plus long que prévu

Il y a aussi un autre point essentiel à prendre en compte : celui du temps. Entre notre désir humain d’avoir une estimation quantitative du temps qu’il faut pour concrétiser un projet et la réalité sur laquelle nous avons très peu de contrôle, il est nécessaire de trouver un équilibre.

Planification, estimation, attentes, expectatives, motivation…

Penser qu’il faut deux ans pour réaliser un projet, est bien plus motivant et encourageant que de se dire qu’il en faut en réalité six ou sept. Si la mauvaise nouvelle est que nous ne savons pas combien de temps cela prendra à se concrétiser ; cette information est aussi une bonne nouvelle puisque le coup de pouce qui fera toute la différence peut arriver à tout moment ! Par le biais d’un contact, d’une rencontre, du bouche à oreille ou d’une manière tout à fait imprévue, tout est possible.
Clé : faire des actions, persévérer sans être dans l’attente du résultat.

Bien sûr, et nous le savons tous, l’attente peut être très frustrante. Et la meilleure manière de tenir dans la durée c’est de continuer à faire des actions sans pour autant avoir des attentes trop élevées.

Notre besoin collectif d’estimation et de projection temporelle peut être difficile à vivre : le manque de perspective claire du moment exact où nos actions produiront un résultat concret est une incertitude avec laquelle il faut apprendre à composer. Mais dans notre culture de l’immédiateté, nous voulons concrétiser nos rêves ici et maintenant. Nous aimerions que tout soit aussi simple et facile que d’appuyer sur un bouton. Nous aimerions contourner les obstacles dont nous n’avons pas pu tenir compte dans notre plan, voire même éviter d’avoir à « travailler sur nous-mêmes » pour réaliser nos aspirations.

Nous ne sommes que des êtres humains, nous ne pouvons pas tout prévoir et nous sommes loin de tout savoir. Il est alors peut-être souhaitable d’accepter que nos calendriers soient arbitraires et que nous ne pouvons contrôler le temps de concrétisation. Entre nos envies et le résultat de nos efforts, nous avons besoin de trouver un équilibre qui repose, entre autres, sur les petites actions de tous les jours, qui nous éloignent de ce sentiment d’impuissance vis-à-vis de ce temps qui passe. Adopter un regard plus souple par rapport à ces délais, évite d’être dans cette obsession de la course contre la montre qui finit par nous détourner de la création.

Utilisés à bon escient, les délais et les calendriers nous aident à nous mettre en action, à démarrer et à avancer. Mais il se peut que l’objectif prenne plus de temps que prévu à se concrétiser. Soyez ouvert à cette possibilité, cela vous mettra dans de meilleures dispositions mentales et psychiques pour faire face à tout type de situation.

Maryline Gomes | Entreprendre c'est un chemin

Souvenez-vous que tant que vous travaillez sur vos objectifs, vous êtes sur la bonne voie, tout est en cours et tôt ou tard les résultats seront là. Soyez persévérants, ayez confiance en vous et en vos capacités. Peu importe où cela vous conduira, peu importe la destination, ce qui compte c’est le chemin et qui vous devenez sur la route. 

Cet article fait partie de l’événement interblog « lancer son blog » d’Olivier Clémence :

https://www.reussir-mon-ecommerce.fr/lancer-son-blog/

Laisser un commentaire